J’attends la nuit…

 

 

J’attends la nuit dans son cocon

de soie gris

Les étoiles perdent leurs pétales 

de marguerites filantes

dans les bras souples

du saule dont les pleurs

constellent mon cœur 

d’astéroïdes

 

Denise Doderisse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez ajouter des images à votre commentaire cliquez ici.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.