Archive | juillet 2014

Les tournesols…

 

Les tournesols fatigués

rendent grâce et

inclinent avec élégance 

leur tête auréolée

de flammèches dorées

devant le Dieu-Soleil.

Denise Doderisse

 

TOURNESOLS ex septembre camille de sousa mumu copieIllustration de Camille de Sousa ( 10 ans )

Rêve.

 

 

J’ai rêvé que le dais de la blanche Reine des nuits

drapait de ses douces coulées bleues

la blancheur éthérée de mes rêves angoissés

 

J’imagine bleu et blanc, fondus, confondus,

mêlés, emmêlés, entremêlés,

masse douce tendre et ouatée

 

Je sais le bleu apaisant serein et bienveillant

Il efface les taches trop profondes du blanc

flagrant de perfection et d’intolérance

 

J’aime que l’harmonie bleue la plus radieuse

se répande en ondes magiques

fluides et enivrantes de beauté et d’amour

 

Je me souviens du voile cotonneux ombré d’ondes bleutées

cocon douillet de ma genèse…

 

Denise Doderisse

Auto-représentation.

Comme une plume 
je vais volant à la rencontre des
alizés si doux
au-dessus
d'une mer turquoise où
l'écume des vagues
serpente
le long de la barrière de
corail.
Je vole en toute
sérénité.
La douceur de l'alizé
s'estompe et je
tombe dans
la mer où je me
noie.


Denise Doderisse


 
 
 

 

Un jour en France.

 

 

Alors petit t’as grandi

t’as roulé ta bosse

t’as acheté le dernier Lacoste

et les nouvelles AirMax

Grains de café au poignet

Tu veux te la jouer

Comment tu as fait

pour avoir tout çà

T’as volé t’as dealé

t’as braqué t’as tué

tout çà pour du blé

Imagine que tu roules en BM

qu’on te rattrapr’a ton ADN

Tout ce que tu as tegra

tu l’donnes à ton avocat

Tu vas écrire à la mama

pour qu’elle t’envoie un mandat

Mon fils t’as sali notre nom

tu disais souvent que les amis

c’est mieux que la famille

alors écris à tes amis

pour qu’ils t’envoient des habits

 

Saïd

 

 

Dessin animé.

 

Dans la mousse crémeuse des nuages

méchés de gris souci

les ailes fuselées de la frégate

dessinent une spirale invisible

à la traîne de l’alizé

fièvre de volutes enlacées

tracées par les mille doigts de la brise marine

caressant voluptueusement les perles d’écume

jaillies des profondeurs

comme des rêves du noir de la mémoire

 

Denise Doderisse

Rencontre.

 doderisse2

 

 

J’avance les yeux éblouis
à la rencontre des vagues
frangées de mousseline blanche

J’avance tous sens en éveil
à la rencontre du murmure
mélancolique de la mer

J’avance toute peur abolie
à la rencontre de la vie océane
de ses profondeurs silencieuses

Ondine dans ce paradis
d’azur liquide et limpide
jouer avec l’éternité

 

Denise Doderisse

 

Profondeurs marines.

Ni les appels chaleureux du soleil
Ni les nuages – vifs – évanescents
Ni les malicieux alizés changeants
Ni la langueur des palmes émouvantes
Ni le sable étincelant et soyeux
Ni les milliers de miroirs sur la mer

Tant de plaisirs ne peuvent égaler

Ni légers frôlements d’algues lascives
Ni regards jetés aux fines gorgones
Ni contemplation de coquilles nacrées
Ni virevoltes autour de poissons
Ni caresses diaphanes de l’eau pure
Ni le doux silence fœtal et bleuté
où mon âme se repose – apaisée –

Denise Doderisse

News…

A tous mes amis lecteurs.

Désolée d’avoir joué l’absente mais…je l’étais réellement !

Un gros accident de voiture…et tout ce qui s’ensuit…

Un décès dans ma famille proche

et pas d’ordinateur à proximité 

A bientôt j’espère