J’aurais tant voulu…

Pour le “Jeudi en poésie” des “Croqueurs de mots” sur le thème de la nostalgie.

 

J’aurais tant voulu tenir ta main

Vers ce pays où tu t’exilas

Sur les longs chemins d’éternité

Là une mystérieuse clarté

Jaillie de silencieuses étoiles

Eclaire un paysage de fleurs

Généreuses aux vivaces abeilles

Les hirondelles y dansent sans cesse

Effleurant l’eau vive des étangs

En un ballet d’une infinie grâce

 

J’aurais tant voulu tenir ta main

Vers ce pays où tu t’exilas

Pour y vivre aimer passionnément

Dormir paisiblement près de toi

Tu m’as abandonné au pays

Glauque et glacé des tourments terrestres

Que fuient les sensibles hirondelles

Que désertent abeilles et tendres fleurs

Tu es parti seul vers des merveilles

Ignorées des sinistres humains  

 

Denise Doderisse 

 

15 réflexions au sujet de « J’aurais tant voulu… »

  1. J’étais venue voir Cyprien (que je trouve très bien) mais ici je laisse ces mots car ce poème me touche beaucoup……………dur quand l’un s’en vas……Bises amicales

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez ajouter des images à votre commentaire cliquez ici.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.