Instantanés

 

 

Une rose épanouie

dentelle une lisière

sur l’azur vibrant du ciel

et isole la terre noirâtre

prodigue en souffrances

***********************

Le bonheur

ne s’écrit pas

ne se murmure pas

Il s’écrira en longs sanglots

se dira à pleine voix

quand il aura fui

là-bas 

**********************

Éclats de soleil couchant

amarrés à la terre par

de longues chaînes

soumises

au zéphyr du soir 

**********************

Un jour peut-être

tu reviendras

par un clair matin d’automne

Alors

d’un joyeux rire

je soufflerai la

poussière

de l’été trop long

sans toi

 

 

Denise Doderisse

 

7 réflexions au sujet de « Instantanés »

  1. “Un être vous manque et tout est dépeuplé”, comme dit l’autre poète.
    Tu as su écrire une belle variante sur ce thème.
    Bonne journée.

  2. En cheminant près de toi, à la lisière de la rose, j’ai compris combien la nostalgie pouvait avoir de jolis mots ……….T’embrasse : sabine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez ajouter des images à votre commentaire cliquez ici.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.