Archives

Un poème de dimdamdom59…en commentaire-écho.

Un poème de dimdamdom 59 en écho à l’article « J’aime le printemps ». 

 

 

Voici enfin le printemps

Je reviens d’un long voyage

A bord de mon petit nuage

Je suis allée cueillir quelques fleurs

Pour t’en faire un bouquet de bonheur

Un bouquet qu’il te faudra entretenir

Pour ne pas le laisser mourir

Le printemps c’est douceur

Le printemps c’est couleur

Je te le souhaite porteur

De toutes ces saveurs.

Comme une plume…et un com’ intéressant

Commentaire de MartineMRichard pour ceux/celles qui n’ont pas le temps de tout lire et…qui peuvent être intéressés.

 

 

« Comme une plume

Portée par la douceur de l’alizé

Je vole

Plane

Puis  le vent replie ses ailes

Me dépose

Me confie au balancé turquoise

A la sérénité  brodée d’écume

Où le saphir du ciel

Épousant celui de l’eau

Noie mon cœur d’ivresse estivale… »

Un commentaire à lire…

  • Un commentaire reçu à la suite de mon post  »
    Le voleur  » écrit par Jehanne des Rivières ICI

  •  

  • Souvenirs qui pleuvent,

    dévalant les pentes, inondant les terres,

    mais qui d’un côté comme de l’autre

    s’assemblent en fleuve abreuvant les campagnes,

    qu’à la fin ils se perdent dans une mer sans fin.

 

 

 

 

Un tricot…suite de Martine/Arabesques….

Pour rappel :

 

Vie rouge Mort noire tricotent …

– Un point rouge – Un point noir – sans se lasser …

L’écharpe rouge et noire de l’éternité…

Pas une maille – rouge ou noire – sautée

 

 

Denise Doderisse

 

Et voici le poème qu’a écrit  MartineMRichard ( ou Martine/Arabesques ) en réponse ( ou suite ) à cet haïku : je vous souhaite de prendre autant de plaisir que moi à le lire.    
 

 

Un point à l’endroit, un point à l’envers…

Qu’elle soit rouge ou noire

Fragile cache-nez,

L’écharpe s’allonge… s’allonge

Autour des jours sanguine et fusain…

Parfois, fantaisie,

Plus d’aiguilles mais crochet.

Une maille à l’endroit, une maille à l’envers,

Qu’elle soit rouge ou noire,

La frêle dentelle s’allonge… s’allonge

Enrubannant les nuits de volupté…

Vie rouge Mort noire

A points comptés,

Nouent inlassablement

La tapisserie du Temps…

 

MMR    


Un dialogue  » nature « …avec son écho…

 

 

Je vous propose ce dialogue pour mémoire car je souhaiterai  surtout que vous appréciez le commentaire de Martine (Arabesques ), dont la chute m’a bien fait rire !!

La rose et le crocodile

 

 

– Ah ! Je suis bien tombée, susurra la Rose en effleurant le Crocodile…

– Tout doux, la belle ! Tu es bien légère ! C’est une grosse poule que je

     préfère !

– Mes pétales élégamment chantournés s’harmonisent fort bien avec

     votre Habit Vert !

– Tu es certes très parfumée mais en rien comparable à mon ordinaire !

– Dialogue de sourds, ce me semble ! Je vous parle Couleurs, Beauté,

     Esprit…

– Pour sûr ! Je sais arborer mon Habit Vert, scintiller au soleil, saisir les

occasions …

– La peste soit de vous ! Vous n’êtes qu’un poseur !

       J’exhale mes couleurs, mes senteurs, les abysses de ma vie

intérieure…

       Je me flatte – peut-être est-ce immodeste ? – d’apporter à ce

monde un petit bonheur…

– Tout comme môôôa, mijaurée, bâilla le Crocodile, toute Rose avalée.

 

 

Denise Doderisse 

 

 

 

 

                        Photo Flickr1413563898_5e73f0f422.jpg


Un croco

Qui n’avait pas les crocs

Pour du végétal,

Reçu sur le dos

Un étrange cadeau:

Une rose mirage,

Au doux babillage.

 Mais après des mots,

Hors de propos,

Ce gros nigaud ,

Pour trois fois rien ,

Est devenu …végétarien!

 

 

 

MartineMadelaineRichard