Archives

Le rimailleur et le retors

LE RIMAILLEUR ET LE RETORS

 

 

Sur un coup de cœur

souvent pour faire un coup d’éclat ( un coup d’état ? )

le Retors se jette dans la course au pouvoir

Coups de fil pour appâter le fretin

et coups en douce pour sans coup férir

faire une fameuse pêche de bulletins !

Combien de coups de Jarnac

de coups d’épée dans l’eau

pour accéder au poste convoité… 

 

Ah ! quelquefois le coup d’essai devient un coup de maître

le coup du roi fêté à coups de l’étrier.

Et parfois…le coup de grâce !

D’un coup de torchon tout espoir est balayé….

Le Retors  crie qu’il est de son devoir

de déserter la Gloire …

  

Pourtant le Retors reste dans le coup…

Il oublie ce coup du sort ( un coup monté ! )

Il rebondit reprend sa course vers le pouvoir

perd son âme et ses amis

se pâme dans les compromis

s’enfonce dans les compromissions … c’est de bon ton !

 

Des idées pour faire avancer la vie de la cité ?

Un idéal pour estomper ce vivre-mal ? intervient le Rimailleur

 

Vieilles réminiscences de mes jeunes années, rétorque le Retors

Moi je vais m’installer dans le poste convoité

et faire les quatre cent coups pour y rester !

  

 

Denise Doderisse

La pomme de Monsieur Newton.

pomme 

 

Monsieur Newton
au demeurant fort bonhomme
alla méditer
ce jour-là, sous un pommier.
Mal – ou bien – lui en prit
car il fut fort surpris
quand une pomme
lui tomba sur la tête.
Mais fort loin d’être bête,
Monsieur Newton,
au lieu de croquer la pomme
– comme le fit Adam, premier né –
s’en saisit et la laissa tomber,
étonné – s’il le fût ? –
qu’elle chût.
De cette observation
naquit la loi de la gravitation !

La force de gravité dépend
du carré inverse
de la distance
entre deux objets.

L’histoire ne dit pas
si Monsieur Newton
s’exerça à lancer la pomme
fortement
afin qu’elle devînt satellite tournant
autour de la terre…
Mais ne serait-ce pas
ce petit point brillant
dans le ciel noir ?

 

Denise Doderisse

 

 

 

La môme  » saipas « 

LA MÔME  » SAIPAS « 

 

Pourquoi qu’a s’marie ?
-Faut ben faire une fin.

La fin d’quoi ?
– A sait pas.

C’est-y què veut des marmots ?
– A sait pas trop.

A sait qu’cest dur les marmots ?
– Al en sait rin.

C’est-y qu’al a fait un bon parti ?
– A sait pas. P’tet ben qui la battra pas. A sait pas.

Bon diou. A sait rin de rin !
– Al a pas fait l’école. C’est pour çà qu’a sait rin.

 

 

Denise Doderisse

.

 

Paradis.

12990015-eve-offers-adam-the-apple 

Paradis

 

 

Comment se faufiler dans ce pays symbole
Appelé paradis, domaine arboricole,
Adam y batifole avec Eve frivole.
Ils se tiennent en joie, dansent la farandole
Là, au septième ciel, font force cabrioles.

 

C’est négliger le fait, devenu parabole,
Que tous deux oublieux des conseils de l’Idole,
Dévorent à belles dents la pomme protocole.
Alors l’orage gronde et leurs deux auréoles
Sautent comme grenouilles devenues archi folles.
Et voilà nos ancêtres tricotant des guibolles,
Chassés du paradis à cause de fariboles.

 

En tout état de cause la pomme malévole
Fait subir aux humains de mauvaises bricoles.
Autant rester sur terre et y faire le fol,
En faire son paradis, son divin acropole.

Denise Doderisse

 

Poor Patafix.

 On s’amuse….

 

Patafix ruminait

dans un champ de navets

ce qu’il allait devoir faire

pour à tous complaire

Poor Patafix ! Il ne savait pas

qu’il était comme le glas

aussi pesant aussi lourd

qu’un profond puits de désamour

qu’il était comme le dit son nom

aussi collant que Lady Chatterton

et qu’un jour on se lasserait…

de le voir ruminer ses navets !

 

 Denise Doderisse

 

 

i

L’informatique, c’est pas automatique !

 

HISTOIRE DE…

 

L’informatique,

C’est pas automatique !

C’est plein d’écueils

qui gracieusement vous accueillent !

 

D’un petit clic

Vous résolvez le hic ?

En vérité,

Ce clic, il faut l’apprivoiser !

 

C’est la souris

saturée de mépris,

clic gauche ou droit,

qui voudrait imposer sa loi !

 

Et résolu

ce problème vécu,

Las ! Le clavier

fait le vœu de s’émanciper !

 

Toutes les touches

jouent les saintes-nitouches.

Elles vous snobent,

sous vos doigts, vite, se dérobent.

 

Finalement,

avec entraînement,

vous parvenez

à maîtriser souris/clavier !

 

Soulagement !

C’est alors le moment,

en esthète,

de bien surfer sur internet !

 

Faux ! Ces épreuves

N’étaient que des hors-d’œuvre

Pour aiguiser…

Votre appétit de difficultés !

 

Denise Doderisse

 

 

 

Le lutin…ou les pensées errantes…

 

LE LUTIN.

 

 

 

Dans ma tête loge un lutin.

Il trouve souvent la vie bête.

Or donc il se fait mutin

et déclenche des tempêtes.

 

Je sors alors mon calepin,

note toutes ses sornettes.

Mais il se veut plus malin

Me regarde et crie : « Mazette !

 

Je dois sonner le tocsin!

Si tu publies ta gazette

je ne réponds plus de rien ! »

 

Que faire de ce plaisantin,

Ce baladin trouble-fête ?

J’en déciderai…demain!

 

 

Denise Doderisse

 

 

 

De la création…de la femme !

 

RÉ-ÉCRITURE

 

 

 

Et Dieu créa l’homme…

 

 

Puis il fit la femme

Une première épreuve

Tirée de la côte de l’homme

Il barra

 

Se remit à l’ouvrage

Ayant quelques doutes

Sur la justesse de son ébauche

Il ratura

 

Parvenu à ce point

Il estima que son œuvre

Ne valait guère

Il raya

 

Il se prit la tête à deux mains

Et fit femme si parfaite

Que l’homme succomba

 

 

Dieu avait créé la femme…

à son image

 

 

Denise Doderisse

 

 

 

 

 

 

 

A propos d’un mariage d’amis…

Avec leur consentement, je publie cette petite pièce que j’ai lue lors de la cérémonie…

 

En ce 23 avril 2005…

 

 

 

Après tant d’années passées hors-la-loi

Pourquoi vouloir se fondre dans la loi ?

Après tant d’années à dire non non

Pourquoi dire oui oui à LA question ?

 

Napoléon vous aurait-il soufflé

Les mots qu’il avait déjà prononcés

A propos des gens que l’on dit de rien

Et qui veulent devenir gens de bien ?

 

 » Les concubins se passent de la loi … »

Ah ! Ce bon début vous laissait narquois.

Mais tandis que le temps vite filait,

que les enfants au fil des jours croissaient,

 

Vous fûtes saisis, ô combien surpris,

d’avoir omis la deuxième partie :

 » La loi se passe d’eux « . Alors perplexes,

Vous crûtes être des extra-terrestres.

 

Comment ? La Loi ne nous reconnaît pas !

C’est tout comme si nous n’existions pas !

Loi scélérate ! Elle sait nous trouver,

Et ne pas négliger de nous taxer !

 

Oui ! Dans nos meubles meublants et nos biens,

dur de trouver à qui çà appartient !

Certes ! Nous avons dédaigné la tontine,

oublié qui achetait les sardines !

 

Maintenant on s’aperçoit que l’Etat

va s’emparer – on s’en mordrait les doigts –

de nos achats – c’est résumé bien sûr –

Néanmoins, quelle grossière imposture !

 

Fort heureusement, on vous a aidés

à trouver la solution : vous marier !

Bref, la vie légale peut commencer

car notre ami Bruno va officier…

 

 

 

Denise Doderisse.

 

A propos d’un mariage d’amis…

 

Avec leur consentement, je publie cette petite pièce que j’ai lue lors de la cérémonie…

En ce 23 avril 2005…

 

 

 

Après tant d’années passées hors-la-loi

Pourquoi vouloir se fondre dans la loi ?

Après tant d’années à dire non non

Pourquoi dire oui oui à LA question ?

 

Napoléon vous aurait-il soufflé

Les mots qu’il avait déjà prononcés

A propos des gens que l’on dit de rien

Et qui veulent devenir gens de bien ?

 

 » Les concubins se passent de la loi … »

Ah ! Ce bon début vous laissait narquois.

Mais tandis que le temps vite filait,

que les enfants au fil des jours croissaient,

 

Vous fûtes saisis, ô combien surpris,

d’avoir omis la deuxième partie :

 » La loi se passe d’eux « . Alors perplexes,

Vous crûtes être des extra-terrestres.

 

Comment ? La Loi ne nous reconnaît pas !

C’est tout comme si nous n’existions pas !

Loi scélérate ! Elle sait nous trouver,

Et ne pas négliger de nous taxer !

 

Oui ! Dans nos meubles meublants et nos biens,

dur de trouver à qui çà appartient !

Certes ! Nous avons dédaigné la tontine,

oublié qui achetait les sardines !

 

Maintenant on s’aperçoit que l’Etat

va s’emparer – on s’en mordrait les doigts –

de nos achats – c’est résumé bien sûr –

Néanmoins, quelle grossière imposture !

 

Fort heureusement, on vous a aidés

à trouver la solution : vous marier !

Bref, la vie légale peut commencer

car notre ami Bruno va officier…

 

 

 

Denise Doderisse.