Archives de tags | vie

Je sais le souffle…

 

Je sais le souffle du vent

Sur les champs glacés d’hiver

Ponctués de virgules noires

 

Je sais le souffle de la mer

Sur les infinis bleutés

Saupoudrés de sucre blanc

 

Je sais le souffle du volcan

Qui pousse sa flamme

Telle une soprano son contre-ut

 

Je sais le souffle de la brise

Qui fait vibrer d’aise les fleurs

Et se caresse aux plumes de l’oiseau

 

Je sais le souffle du soleil

Qui donne au monde d’ardentes couleurs

Et adoucit le cœur de l’homme

 

Je sais le souffle de ta tendresse

Qui entoure mon corps

D’une aura parfumée

 

Je sais le souffle de ta vie

Qui me tient suspendue

Au fil de ma vie

 

 

Denise Doderisse

 

 

 

 

Si je pouvais…

 

 

Si je pouvais de nouveau vivre ma vie, je laisserais le temps filer comme un ruisseau et me laisserais emporter par le courant.

J’écouterais alors le frémissement de l’eau sur la mousse et son doux clapotis.

Je me ferais sirène dans la mer parmi les poissons aux couleurs éclatantes, les bénitiers frémissants et colorés et les coraux, précieuses niches qui deviendraient mon abri.

Si je pouvais de nouveau vivre ma vie, j’irais dans les airs avec les sternes. Je volerais comme elles et serais apaisée et heureuse

Si je le pouvais…

 

Denise Doderisse

 

Le bel aujourd’hui

Le bel aujourd’hui

 

Le bel aujourd’hui s’est emparé de l’azur
Avec l’audace qui évince les nuées
Et suspend dirait-on la vie éberluée
Devant ce manège pareil à l’enclosure

Alors les oiseaux en tendre demi-mesure
Secouent l’audacieux de leurs chants enjoués
Et puis les cigales de leurs cris stridulés
le déchiquettent en font de la dentelure

Sa virginité brisée il reste pourtant
Ce vivace jour d’hui ô combien insouciant
Lui qui méconnaît les gageures de la vie

Il n’est que le présent dont il jouit ardemment
Et n’a pour la kyrielle des jours que mépris
Il reviendra demain en Phénix triomphant

 

Denise Doderisse

 

Rêveries

Rêveries.

 

Procession lente des nuages
majestueux nobles et sages
Superbe ignorance du vent
Leur maître – inlassablement.

 

Évolutions désordonnées
Tentations renouvelées
de se faire pousser des angles
Quête impossible du triangle

 

Flâneries gracieuses sur fond bleu
esquisses animaux monstrueux
savantes transformations
en chérubins tendres et blonds

 

Douloureuse fuite tête basse
tels condamnés par contumace
nuages vaincus écrasés
humiliés – ordre dispersé

 

Sombre défilé masse noire
les nuages se laissent choir
au signal du Maître puissant
tout au long de fils gémissants

 

Nuages incessants mouvements
éternel renouvellement
de vies rêvées et chatoyantes
fugaces et évanescentes

 

Denise Doderisse